455, rue MacDonald,
bureau 200,
Magog (Québec) J1X 1M2

819 843-9292
info@mrcmemphremagog.com

 

J’aime manger… mais pas gaspiller!

J’aime manger… mais pas gaspiller!

Le gaspillage alimentaire se définit par toute nourriture destinée à la consommation humaine qui est perdue ou jetée tout au long de la chaîne alimentaire, que ce soit au champ, dans le transport, lors de sa transformation, à l’épicerie, dans les restaurants et hôtels ou encore à la maison. Au Canada, les aliments jetés par les ménages correspondent à 21 % de tous les résidus évitables qui sont gaspillés, soit 11,2 millions de tonnes. Cela représente suffisamment de nourriture pour nourrir tous les Canadiens pendant près de 5 mois!

Selon les données de 2016 de l’Institut de la statistique du Québec, le coût annuel du panier d’épicerie est d’environ 6 288 $ par ménage. Or, une étude du Conseil national zéro déchet estime que les ménages canadiens gaspillent, en moyenne, pour une valeur de 1 100 $ par année.  Les aliments les plus jetés sont les fruits, les légumes et les restes.  Et il ne faut pas oublier les effets de la COVID-19! Depuis le début de la pandémie, 61 % des gens se rendent moins souvent à l’épicerie et, par conséquent, achètent plus qu’avant, ce qui augmente le potentiel de gaspillage.

Autre fait surprenant, plusieurs études ont démontré que les personnes qui ont accès à une collecte des matières organiques gaspillent plus. Pourquoi? Parce qu’elles ont l’impression de faire le bon geste en compostant et se sentent moins coupables.  Mais il faut regarder plus loin…

En se décomposant, la nourriture jetée produit des gaz à effet de serre. D’ailleurs, si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait le 3e plus gros producteur de GES, après la Chine et les États-Unis!

Et lorsque nous gaspillons des aliments, nous gaspillons également la terre, l’eau, l’énergie et d’autres ressources qui ont servi à les produire, ce qui a un impact sur la biodiversité et sur l’économie. Il faut aussi penser aux agriculteurs. Ils ne travaillent pas aussi fort pour qu’on jette le tout par la suite!

Alors, comment réduire concrètement le gaspillage alimentaire? Voici 10 conseils de base :

  • Planifiez vos repas : n’achetez que ce que vous allez manger et cuisinez vous-même.
  • Magasinez dans votre cuisine : vérifiez ce que vous avez déjà avant d’en acheter plus.
  • Organisez votre garde-manger et votre frigo : en stockant correctement les aliments bien en vue, vous augmentez les chances qu’ils ne soient pas oubliés.
  • Partagez les aliments en trop en les offrant à vos proches ou en les donnant à des banques alimentaires.
  • Utilisez votre congélateur : congelez les résidus alimentaires sans tarder avant leur date d’expiration initiale.
  • Cuisinez de façon créative : en apprenant à préparer des plats comme les soupes ou les wraps, vous découvrirez de nombreuses façons de raviver des légumes flétris et d’utiliser des restes.
  • Récupérez la nourriture. Par exemple, demandez à rapporter vos restes lorsque vous allez au restaurant.
  • Ne jetez jamais de résidus alimentaires à la poubelle.
  • Compostez les rebuts alimentaires.
  • Passez le mot et aidez à prévenir le gaspillage alimentaire.

 

Il existe des dizaines de façons amusantes et efficaces de changer les choses!

Pour voir des vidéos pour encourager les jeunes à réduire le gaspillage alimentaire et télécharger des trousses d’action anti-gaspillage pour toute la famille : http://www.cec.org/flwy/fr/

Pour plus de détails sur la campagne « J’aime manger pas gaspiller » supportée par Recyc-Québec : https://lovefoodhatewaste.ca/fr